Sel de la terre

Homélie du 5ème dimanche du temps ordinairelumiere-et-sel-500-x-297-gif

Dimanche dernier nous fêtions la fête de la chandeleur, la fête du Christ lumière du monde ! Aujourd’hui c’est la Lumière Elle-même qui nous dit que nous sommes nous aussi « lumière du monde » ! Quelle marque de confiance envers nous de la part de Jésus ! C’est tout simplement incroyable ! En fait, c’est tellement incroyable que nous n’y croyons pas ! Et c’est pour cela que Jésus nous dit : « Vous êtes » au présent,  sans condition, c’est-à-dire que c’est fait, que c’est notre identité, que c’est donné gratuitement ! J’ai trouvé cette phrase chez Marianne Williamson, « nous sommes nés pour rendre manifeste la lumière de Dieu qui est en nous. Elle n’est pas réservée à quelques-uns ; elle est en chacun. Et si nous laissons notre propre lumière rayonner, nous donnons inconsciemment la permission aux autres d’en faire autant ».

Et comment être lumière du monde ? C’est Mère Térésa qui m’a éclairé sur ce point : « Comment une lampe à huile brille-t-elle, si ce n’est par l’apport continuel de petites gouttes d’huile ? Qu’il n’y ait plus de gouttes d’huile, il n’y aura plus de lumière. Mes amis, que sont ces gouttes d’huile dans nos lampes ? Ce sont les petites choses de la vie de tous les jours ; La joie, la générosité, les petites paroles de bonté, l’humilité et la patience, Simplement aussi une pensée pour les autres, notre manière de faire silence, d‘écouter, de regarder, de pardonner, de sourire, de parler et d’agir. Voilà les véritables gouttes d’Amour qui font brûler toute une vie d’une vive flamme. Ne cherchez donc pas Jésus au loin ; Il n’est pas là-bas, il est en vous. Entretenez bien la lampe et vous le verrez. 

 119dweb

Je désire maintenant vous parler de l’autre image que Jésus utilise pour nous révéler ce que nous sommes : « le sel de la terre ». Que vos oreilles ne s’offusquent pas devant l’interprétation symbolique qui va suivre : le sens de l’Ecriture est pluriel et s’avère juste du moment qu’il nous nourrit ! (cf. St Augustin). Voici donc comment cette image du sel de la terre m’a personnellement nourri !

L’évocation du sel de la terre m’a rappelé certains cours de chimie où j’ai découvert l’importance des sels minéraux dans la terre ! Sels minéraux indispensables pour les plantes et sans lesquels il n’y aurait tout simplement pas de vie sur la terre. Vous connaissez sans doute le calcium, le magnésium, le sodium, le potassium, le fer et le phosphore. Ils sont nécessaires à l’élaboration de la sève brute qui permet un phénomène merveilleux qu’on appelle la photosynthèse : grâce à la chlorophylle présente dans les feuilles et au soleil, la plante va absorber le gaz carbonique contenu dans l’air et rejeter de l’oxygène. Bref sans la photosynthèse, nous ne pourrions pas respirer ! La sève brute chargée de dioxyde de carbone va redescendre sous la forme de sève élaborée pour nourrir la plante. Merveilleux fonctionnement de dame nature et tout cela grâce aux sels de la terre !

Sachant cela, je vous propose de réentendre cette phrase de Jésus : « vous êtes le sel de la terre », oui, vous êtes les sels minéraux nécessaires à la vie du monde, à la respiration du monde, à la croissance de la vie. Comment ? A chaque fois que vous offrez un sourire à celui qui ne veut pas en donner, à chaque fois que le pardon fait place à la rancune et que l’amour l’emporte sur la haine, vous participez à la photosynthèse divine qui permet au monde de mieux respirer !

Ordinaire_5_A_119CDe même que les sels minéraux contenus dans la terre, ne sont ni visibles ni nombreux, ainsi sommes-nous invités à agir discrètement pour le bien du monde, sans forcément être très nombreux. L’important, c’est que le sel ne se dénature pas, ne perde pas sa fonctions pour pouvoir agir secrètement au cœur du monde. A ce propos, vous savez certainement que les sels minéraux sont importants aussi pour le corps humain : en effet, notre corps ne les produit pas, il doit les recevoir de la terre par une alimentation saine. Et chacun des sels minéraux a une fonction propre pour le corps. Ainsi en est-il pour le corps qu’est l’Eglise qui a aussi besoin des sels minéraux que nous sommes, pour être en bonne santé. Sans carence ni excès ! Voyez plutôt :

De même que le calcium est nécessaire à l’ossification et à la solidité du squelette, ainsi, il y a parmi nous des personnes qui ont le souci de permettre au corps ecclésial d’être solide, de consolider sa structure, sans excès qui rigidifierait le corps, ni carence qui le rendrait fragile.

D’autres parmi nous jouent certainement le rôle du magnésium nécessaire à la transmission de l’influx nerveux : oui le corps a besoin de ne pas perdre sa nervosité, son dynamisme : il me semble qu’une petite cure de magnésium ne ferait pas de mal à nos communautés en ce moment pour qu’elles retrouvent un peu de vitalité non ? Alors au travail les dynamiseurs de l’Eglise !

D’autres, comme le sodium servant à équilibrer l’eau dans le corps, permettent au corps de ne pas se dessécher ou de ne pas faire d’œdème en voulant prendre toute la place !

Il y a aussi ceux qui comme le fer transportent l’oxygène vers les cellules du corps, ce sont ceux qui vont s’assurer que toutes les cellules de l’Eglise sont bien vivantes, oxygénée, et qu’elles ne sont pas en train d‘étouffer, passant de cellule d’Eglise en cellule d’Eglise en demandant si ça va bien, si ça respire pour le bien du corps entier.

D’autres parmi nous permettent, comme le phosphore la production d’énergie, en encourageant les autres, en continuant à y croire, en relevant les plus découragés.

Enfin certains vont jouer le rôle du potassium qui sert à la contraction musculaire et au maintien de l’activité cardiaque ! Ah merveilleux potassium dans le corps ecclésial que ceux qui font battre le cœur de l’Eglise afin de faire entendre au monde, les battements du cœur de Dieu pour chaque homme et chaque femme de notre temps !

Voilà ce que j’entends quand Jésus nous dit que nous sommes le sel de la terre ! Voilà comment célébrer de belle façon le dimanche de la santé ! Vous pouvez à votre tour continuer à faire parler ces images à votre guise. En tout cas, j’espère que cette lecture quelque peu originale, vous aura nourri autant que moi.

Un dernier conseil pour terminer : que chacun d’entre nous se demande à quel sel minéral il ressemble et pour éviter de se dénaturer, qu’il communie au Corps du Christ, ainsi pourra-t-il apporter à l’Eglise sa spécificité, sans excès, c’est-à-dire sans penser qu’il est le seul à être utile au Corps, alors la photosynthèse divine va pouvoir se réaliser pour le bien du monde entier !

Amen.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s