KT 1602

Une belle fleur pour découvrir le thème du dimanche 16 février : le sacrement du pardon.marguerite pardonAprès avoir imprimé la fleur (cliquer sur la fleur une nouvelle page s’ouvre, imprimer cette page – de même pour les autres images de cette page).

Texte de la Parole de Dieu à lire ensemble avec les enfants :

fils prodigue 2

Raconter l’évangile, puis remettre en ordre les images ci_dessous. Chaque enfant relatera ensuite l’histoire à partir des images.

prodigue9 (1)

FILS PRODIGUE: Pistes de discussion.

Chercher dans le texte les mots ou les phrases qui nous semblent importants.
Expliquer en faisant le parallèle avec notre existence.

Exemple:

    • Ligne 3:

« Donne-moi ma part d’héritage… ». Le fils pense aux biens matériels, à l’argent,… Il n’a pas compris l’essentiel, il n’a pas compris quel héritage il était important de recevoir pour Vivre Pleinement. (Voir Abraham: l’héritage à accueillir, c’est le don merveilleux et perpétuel de Dieu.). Le père ne va pas contre la volonté de son fils; il le laisse avancer à son rythme, il le laisse vivre sa vie…
Et pour nous, quel héritage est-il important de recevoir de nos parents? Leurs biens matériels, leur argent ou leur amour, leur courage, leur tendresse, leur générosité,…,?

    • Ligne 6:

« Il partit pour un pays lointain« . Le jeune homme veut vivre sa vie seul, séparé. Il coupe le lien avec son père pour devenir indépendant ( le mot « lointain » nous indique la distance, le fait de ne plus avoir besoin de…). Peut être un peu comme nous lorsque nous pensons ne plus avoir besoin des conseils, de l’amour, de l’aide de nos parents… Peut-être un peu comme nous, lorsque nous disons que nous n’avons pas besoin de Dieu, que nous pouvons vivre sans Lui.

    • Ligne 6-7:

« Il gaspilla toute sa fortune en menant une vie de désordre. » Le jeune homme pense vivre en profitant, en dépensant excessivement,… Il gaspille donc, dilapide sa fortune, brûle sa vie par les deux bouts … Mais un jour, l’essentiel vient à lui manquer: « Une grande famine survint. » Il connaît alors le manque, le dénuement, la misère… Il n’a plus rien… En se coupant de son père qui était source de richesse, l’enfant s’appauvrit. En sectionnant nos liens d’amour, nous ruinons peu à peu notre vie. En nous coupant de Dieu, source de dons merveilleux, source d’Une Vie généreuse, nous nous isolons d’un luxuriant « Trésor ».

    • Ligne 14:

« Alors, il réfléchit. » Dans nos moments de manque, dans ces moments où tout semble noir, où nous avons l’impression d’être seuls au ras de la terre, il faut savoir que La Pleine Lumière, Source de Fécondité, existe toujours et qu’Elle ne nous abandonne pas!

    • Ligne 14:

« Tant d’ouvriers chez mon père ont du pain en abondance. » Le Père peut offrir à chacun ce qui lui est nécessaire pour Vivre Pleinement. Encore faut-il retourner vers Lui, recréer, de notre côté, le lien.

    • Ligne 19:

« Il partit donc pour aller chez son père. » Nous aussi, quels que soient nos manques, nos erreurs, la distance que nous avons mise entre L’Amour et nous, nous pouvons reprendre Sa route et cela sans aucune crainte (Dieu voit notre envie de changer de vie: ligne 20: son père l’aperçut. Il se précipite à notre rencontre diminuant ainsi notre chemin: ligne 21: il courut. Et tout cela parce qu’Il nous aime infiniment: ligne 21: il fut saisi de pitié et le couvrit de baisers).

Pour passer du manque, de la sécheresse, de la « mort » (ligne 15: je meurs de faim!) à La Pleine Vie (vie généreuse, abondante- le veau gras-, joyeuse et réunifiée aux autres -ils commencèrent la fête-), il faut retourner vers Dieu et accueillir ses dons ( se laisser envelopper, couvrir, habiller de grâce, accepter de rétablir le lien, l’alliance- ligne 27: la bague-).

 » Mon fils était mort, il est revenu à la vie!

 

L’Amour ne donne pas de part d’héritage. Il est comme une source qui coule sans cesse et qui s’offre continuellement aux hommes. Encore faut-il revenir vers Lui et se laisser toucher et transformer par Sa Générosité sans fin!

Les vrais liens d’amour ne sont pas à couper mais à préserver. Ils ne sont pas « prison » mais plutôt liens souples, élastiques qui préservent la liberté, le choix de l’autre.

Le sacrement de réconciliation, sacrement de l’amour de Dieu pour les hommes nous réconcilie avec Dieu. Quand le prêtre nous dit: je te pardonne tes péchés au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Dieu lui-même me pardonne et me donne de pouvoir repartir à construire ma vie. L’eglise me demande de recevoir ce sacrement régulièrement, au moins une fois par an.

 

 

En résumé.

 

En racontant cette belle parabole, Jésus cherche à nous dire que Dieu est comme ce père tout rempli d’amour. On peut partir loin de Lui et vivre une vie égoïste… Qu’importe! Il nous attend patiemment et Son Amour pour nous est immuable. Lorsque nous revenons vers LUI, il court à notre rencontre, nous ouvre en grand Ses bras nous accueillent au plus près de Son cœur et nous ré-introduit dans La Circulation D’Amour.

Nul n’est jamais parti trop loin de Lui! Quel que soit notre passé, nous comptons beaucoup pour Lui; nous sommes précieux à Ses yeux… Alors, n’ayons pas peur de son amour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s